La vie Communale

De la cuisine au jardin.

De la cuisine au jardin

Epluchures, restes de repas, marc de café, essuie-tout… autant de déchets que l’on a encore tendance à mettre dans le bac d’ordures ménagères alors qu’ils pourraient être simplement compostés.

D’après une étude qui a analysé les ordures ménagères sur notre territoire, 55 kg de déchets compostables se retrouvent encore dans notre bac à ordures ménagères. Pour éviter à ces déchets d’être collectés pour ensuite être enfouis, nous pouvons tous agir et alléger notre poubelle. Adoptons le bon geste, compostons !!

Demandez votre composteur

La communauté de communes propose aux usagers qui le souhaitent de les équiper d’un composteur et d’un bio seau pour un coût de 20€.

Des conseils sur les bonnes pratiques du compostage sont délivrés par l’éco conseiller lors de la distribution et un guide d’utilisation est fourni.

Pour disposer d’un composteur :

  • inscrivez-vous directement en ligne en suivant ce lien XXXXXXXXXXXXX

                ou          - contacter le N° vert 0 800 00 86 28

                ou          - envoyer un mail à service.environnement@sablesursarthe.fr

 

La distribution a lieu un mercredi par mois. Les prochaines dates fixées sont les mercredi 4 mars, 15 avril, 13 mai,  10 juin,  8 juillet. Des dates supplémentaires peuvent être prévues.

Vous hésitez à vous lancer ?  Vous ne savez pas quels déchets pourraient être mis dans le composteur ou craignez que cela prenne trop de temps, de place ?  N’hésitez pas à nous contacter, nous vous conseillerons. 0 800 00 86 28

cdc-grand

Point Presse

Sablé sur Sarthe, le 11/02/2020,

 

Service Environnement

Téléphone : 0 800 00 86 28

service.environnement@sablesursarthe.fr

 

              

 

 

 

 

 

Objet : Communication sur le compostage individuel

 

Sur le territoire, chaque habitant produit en moyenne 128 kg d’ordures ménagères (OM)  par an.

Ce sont donc près de 3 700 tonnes d’OM qui sont collectées sur la Communauté de communes de Sablé sur Sarthe et envoyées en traitement. En l’occurrence les ordures ménagères sont enfouies dans l’Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux (ISDND) du groupe Séché basé près de Laval.

 

La production d’OM sur le territoire a fortement baissé depuis le passage à la Redevance Gestion des déchets passant de 172 kg en 2012 à 129 kg en 2013. Depuis plusieurs années le ratio stagne alors qu’il pourrait encore diminué. En effet, même si la collectivité a un ratio très largement inférieur à la moyenne nationale qui est de 270 kg/hab/an (source ADEME 2014), des collectivités en redevance gestion des déchets comme notre territoire ont des ratios de collecte avoisinant les 100 kg, certaines collectivités pouvant descendre au-dessous de 80 kg.

 

Nous avons donc encore des marches de progrès notamment sur les déchets compostables.

 

Grace à une campagne de caractérisation des OMr qui s’est déroulée en novembre dernier, nous avons pu identifier la composition moyenne des ordures ménagères collectés sur le territoire.

Ainsi, sur les 128 kg produit par un habitant sur un an, il resterait encore 55.5 kg de déchets compostables soit 43% de notre poubelle !

On y trouve :

- des déchets alimentaires non consommables (épluchures..)                                                32 kg

- une grande partie de papiers souillés (saupalin, les mouchoirs en papiers)                      12 kg

- une petite partie de déchets de jardin compostables à domicile (les feuilles, fleurs.)     0.5 kg

- des déchets organiques de petite taille (jus, restes de yaourt..)                                           11 kg

 

Ces déchets pourraient ne plus se retrouver dans les OM et éviter ainsi de finir en enfouissement.

 

L’aspect réglementaire

D’autant que des textes de loi prévoient une réduction importante des déchets à enfouir. La loi TECV (Transition Energétique pour la Croissance Verte) votée en 2015 prévoit des objectifs ambitieux de réduir de 50% la quantité de déchets mis en décharge à horizon 2025.  Cela impose de toujours mieux trier et recycler ce qui peut l’être.

Cette même loi renforce les objectifs relatifs aux bio déchets en prévoyant « le développement du tri à la source des déchets organiques, jusqu’à sa généralisation pour tous les producteurs de déchets avant 2025, pour que chaque citoyen ait à sa disposition une solution lui permettant de ne pas jeter ses biodéchets dans les ordures ménagères résiduelles, afin que ceux-ci ne soient plus éliminés, mais valorisés. ».

Le compostage individuel ou collectif est une solution adaptée.

 

 

Le bénéfice environnemental

La valorisation organique de ces déchets via le compostage permet de faire retourner au sol ou de transformer des matières organiques brutes en matières valorisables : le compost. Le compost peut être transformé en terreau ou en engrais utilisable pour le jardinage.

Composter chez soi permet aussi au déchet d’éviter tout le processus de collecte, de transport du déchet à 60 km du territoire et évite également l’émission de gaz à effet de serre qui se produit quand il est mis en décharge.

 

L’aspect financier

Les déchets qui sont compostés par les particuliers, ne rentrent plus dans les processus de collecte et traitement qui sont coûteux pour la collectivité. D’autant que pour atteindre les objectifs de réduction des tonnages de déchets à enfouir, l’état a prévu de fortement augmenter la Taxe Générale sur les Activités Polluantes (TGAP). Cette TGAP qui est actuellement à 17€/tonne pour les déchets que nous traitons en enfouissement chez Séché, passera progressivement à 30 € en 2021 pour atteindre 65 € en 2025. A tonnage d’ordures ménagères constant, en 2025 cela supposerait un surcout de 178 600 € à supporter pour la collectivité.

 

Chez soi, nous pouvons faire le geste de mettre ces déchets dans un composteur.

 

L’équipement :

Depuis 2010, la collectivité propose d’équiper les usagers d’un composteur de 320 litres et d’un bioseau.

L’équipement est pris en charge à 50 % par la communauté de communes, et une participation financière de 20€ reste à la charge de l’usager.

L’usager doit contacter la communauté de communes au 0 800 00 86 28, par mail à service.environnement@sablesursarthe.fr ou s’inscrire directement sur le site internet pour une distribution qui se déroule le 1er mercredi du mois.

 

A ce jour nous avons fourni 1 845 composteurs soit un équipement de 18% des producteurs particuliers référencés sur le territoire.

Le nombre de foyers équipés de composteurs est sans doute plus élevé car il y a ceux qui compostent en tas, ceux qui ont acheté un composteur sans passer par la collectivité mais il reste à équiper et motiver beaucoup de foyers.

 

Pour les personnes qui habitent dans un immeuble collectif ou dans une habitation ne disposant pas de jardin, la pratique du compostage peut être envisagée entre voisins avec un référent composteur. La communauté de communes a déjà mis en place 27 composteurs collectifs. Elle peut accompagner les personnes dans l’installation d’un composteur collectif. Il faudra cependant l’accord de la commune si le composteur se trouve sur un espace public.

 

Article internet de la cuisine au jardin => Cliquez ICI

Point presse compostage => Cliquez ICI