La vie Communale

      Cette muraille aux allures de remparts est un témoignage courant dans le sud de la Mayenne de l'exploitation de la Chaux au XIXème et au début du XXème siècle. Elle est obtenue par calcination du calcaire, déchets des carrières de marbre. Il existe en effet à Bouessay un banc de marbre. Une scierie de marbre est en activité en 1819, ainsi que des fours en face desquels elle est probablement située. Le combustible utilisé pour la calcination du calcaire est l'anthracite de l'Aiguillonnière (Gastines), exploitée dès les années 1800. Les terrils sont encore visibles. En 1872 en Mayenne, 245 fours fabriquent 350 000 m3 de chaux. Son utilisation massive contribue à la révolution agricole. Les fours concurrencés s'éteignent peu à peu. Ceux de Bouessay ferment en 1894 après leur rachat par la compagnie des mines Sarthe et Mayenne. Autre signe du déclin des industries anciennes, sur les trois moulins à eau répertoriés avant la Révolution un seul fonctionne encore à la même époque.